• M1 : Introduction

     

    Bonjour à toi,
    Tous d’abord encore merci d’avoir choisi le programme : J’utilise les HE.
    Je suis vraiment ravie de pouvoir te compter parmi les personnes qui souhaitent apprendre ou approfondir ses connaissances en aromathérapie.
    Alors pour commencer cette formation, nous allons parler un peu d'histoire.
    Dans ce chapitre nous allons faire une voyage dans le temps en commençant par les Aborigènes Australien, nous irons faire un tour dans l’antiquité et plus précisément dans l’Egypte ancienne ou l’on a découvert les premières traces d’utilisation des HE, nous continuerons notre voyage en extrême orient, en Chine, en Grèce ou l’on fait référence à l’utilisation d’extraits aromatiques puis nous irons du côté de la renaissance, des année 50 en France pour revenir à nos jours et comprendre comment les HE ont été utilisés à travers les âges et découvrir les grands NOMS qui ont participés à la découverte et à l’évolution des HE.
    Je te souhaite une bonne découverte.
    A très vite,

    broken image

    Mod 1 : De l’antiquité au moyen Age

    Les bienfaits des huiles essentielles sont connus depuis la nuits des temps. Les plus anciennes civilisations ont montré un intérêt important pour les plantes aromatiques dans un but thérapeutique.

    broken image

     

    Il y a plus de 30 000 ans, les Aborigènes d’Australie exploitaient déjà remarquablement tout ce que le règne végétal pouvait leur apporter pour faire des fumigations (fumer médicamenteuses répandues pour assainir un lieux). Dans ce voyage à travers le temps nous allons débuter 4500 ans avant JC.

    LES HUILES ESSENTIELLES DANS L’EGYPTE ANCIENNE (4500 AVANT J-C) 

    L’utilisation des huiles essentielles commence bien avant notre ère, dans l’Égypte Ancienne. Des papyrus trouvés à travers les siècles certifient de l’existence de « plantes de vie » à partir de 4500 avant Jésus-Christ. Leur utilisation était sacrée, la médecine s’attachant à une croyance en la magie et aux symboles.
    Les huiles essentielles sont utilisées à cette époque dans plusieurs domaines : - La médecine,- La parfumerie, - Les cosmétiques,- Les embaumements.
    Le parfum est dans les coutumes de séduction et de religion, l’application en baume est monnaie courante, et non exclusive aux rois et aux riches. La religion est vraiment liée à l’utilisation des huiles essentielles lors de l’embaumement des corps, afin de rapprocher l’humain des dieux après sa mort. Grâce aux macérations des bandelettes dans les huiles essentielles avant de recouvrir les corps et certains d’entre eux ont été particulièrement bien conservés durant des siècles.
    Les égyptiens pratiquaient une forme sommaire de distillation, en utilisant la macération et l’essorage. Les plantes étaient mélangées à de l’eau bouillante. Après ajout de tissus dans cette mixture, les égyptiens laissaient macérer la préparation plusieurs jours, afin que les essences s’imprègnent dans le textile. Les tissus étaient alors essorés manuellement.
    Concernant les modes d’administration de l’époque, nous en retrouvons certaines de nos jours. Généralement prises en pommade et baume, l’application cutanée était la plus répandue. Cependant, l’utilisation par voie orale (pure ou en tisane) était également appliquée.

    broken image

     

    La civilisation égyptienne est aujourd’hui considérée comme la créatrice des huiles essentielles. Elle a influencé de nombreuses cultures et civilisations, apportant ses savoir-faire en médecine en Grèce, dans l’empire Romain et dans l’ensemble du bassin méditerranéen. 

    LES HUILES ESSENTIELLES AU MOYEN-ORIENT (4000 AVANT J-C)

    Ajouter un paragraphe ici.L’utilisation des huiles essentielles au Moyen-Orient commence en 4000 avant Jésus-Christ, d’après certaines tablettes mésopotamiennes. Leur utilisation était essentiellement du domaine de la parfumerie, jusqu’à ce que l’influence égyptienne dans le domaine médical ne les atteigne.Les parfums étaient créés par macération des plantes puis fumigation dans les maisons. Les croyances religieuses restent également très liées à leur utilisation. En effet, comme en Égypte Ancienne, les huiles essentielles avaient le rôle de « soigner l’esprit » avant la rencontre avec les dieux, et de préparer une renaissance. Il est petit à petit devenu commun d’utiliser également le pouvoir des plantes pour soigner les problèmes cutanés : démangeaisons, boutons…

    LES HUILES ESSENTIELLES EN CHINE (2800 AVANT JC)

    Concernant l’avancée des pratiques des huiles essentielles, les chinois ne sont pas les précurseurs mais ils font avancer les connaissances dans le domaine du grand public, grâce à la parution du premier ouvrage sur les recettes à base d’huiles essentielles. Pen Ts’ao, écrit par l’empereur-dieu Chen Nong, dénombre près de cent plantes utilisables sous forme d’huiles essentielles.
    Bien plus tard, Confucius (551 à 479 avant J-C), célèbre philosophe chinois, rédigera le Traité de la chambre à coucher, traitant des soins et de l’harmonie sexuelle apportés par l’utilisation des plantes sous forme d’huiles essentielles.Ajouter un paragraphe ici.

    broken image

     

    LES HUILES ESSENTIELLES AUX AMÉRIQUES (1000 AVANT J-C)

    Les huiles essentielles sont loin d’être récentes. Les civilisations Incas, Mayas et Aztèques ont implanté l’utilisation des plantes médicinales sur les terres américaines bien avant le temps des Croisades. Les terres américaines regorgeaient de plantes diverses et variées. Les historiens ont été capables de classifier plusieurs centaines de plantes utilisées par la tribu Aztèque.Aujourd’hui encore, les différentes tribus indiennes utilisent les plantes médicinales pour soigner de nombreux maux. Les utilisations sont diverses : soulagement corporel, purification, développement de l’esprit, nettoyage des maisons, etc.

    LES HUILES ESSENTIELLES EN GRÈCE (300 AVANT J-C)

    Les grecs sont d’abord connus pour leur usage immodéré des huiles essentielles dans la parfumerie, sous formes diverses (baumes, huiles pures, bains…). C’est le conquérant Alexandre Le Grand qui importa les huiles essentielles en Grèce, après sa conquête de l’Egypte et la découverte des bienfaits des plantes.
    De plus, afin d’apporter ses connaissances sur les plantes médicinales, Hippocrate rédigera le livre Des aphorismes, listant quelques 230 plantes, et expliquant ses observations médicales quant à leur utilisation. Ce sera ensuite Aristote qui listera dans ses ouvrages plus de 500 plantes utilisées en médecine. Enfin, Théophraste, élève d’Aristote, rédigera l’ouvrage Histoire des plantes, retranscrivant ses observations sur les formes, la naissance et les différentes utilisations possibles des plantes médicinales.

    broken image

     

    Lors de l’épidémie de peste à Athènes, Hippocrate célèbre médecin prescrivit de grand feux de genévrier, de cèdre, de bois odoriférant et de plantes aromatique.

    broken image

    LES HUILES ESSENTIELLES DANS L’EMPIRE ROMAIN (150 AVANT J-C)

    Grâce à l’influence de la Grèce sur l’Empire, les romains s’intéressent rapidement à la consommation des épices pour leur goût et leur parfum. De plus, les hommes s’intéressent de plus en plus au domaine de la parfumerie, jusqu'ici réservé aux femmes. Les vertus de "séduction amoureuse" des huiles essentielles sont connues à travers tout l’Empire.
    Bien plus tard, au Ier siècle après Jésus-Christ, Dioscoride, médecin grec très influent dans l’Empire Romain, rédigera en cinq volumes l’ouvrage : De materia medica, recensant quelques 520 plantes médicinales. Cet ouvrage restera l’emblème du monde des huiles essentielles jusqu’à la Renaissance.

    broken image

     

    Lors de la grande épidémie de peste à Rome, Esculape conseilla de pratiquer des fumigations de plantes à l’essence de romarin, de laurier, de sauge, de cannelle et de girofle afin de sauver Rome.

    LES HUILES ESSENTIELLES AU MOYEN-ÂGE

    Tout d’abord, il faut savoir que les plantes sous forme d’huiles essentielles ne sont pas, ou très peu, utilisées au début du Moyen-Âge. Par croyance, les huiles essentielles seraient des produits maléfiques, utilisés par les sorcières.
    L’intérêt pour les huiles essentielles renait à l’époque des Croisades, lors du retour en Terre Sainte. La distillation devient pratique courante, tout peut se faire distiller !Les essences représentent le symbole de la purification et de la concentration des forces divines. De qualité supérieure, les huiles essentielles fabriquées à l’époque des Croisades étaient la base de tous les remèdes, grâce à un fort pouvoir antibiotique, nécessaire lors des grandes épidémies de l’époque.
    L’intérêt s’accroît durant le règne du roi Philippe Auguste, avec l’avènement des gantiers-parfumeurs. Ils instaurent un art nouveau : la parfumerie des cuirs. Cette technique, arrivée d’Italie, s’installe rapidement dans les mœurs françaises, si bien que Paris finira par détrôner Venise dans le domaine de la parfumerie.
    Dans le monde de la médecine, c’est Paracelse qui réinstaure le pouvoir des huiles essentielles, avec la théorie selon laquelle les différentes parties des plantes ressemblent à une partie de notre anatomie.Cette liaison physique signifierait que, par exemple, les feuilles d’une plante soigneraient les problèmes liés au système respiratoire. Autre exemple, la résine des arbres cicatriserait n’importe quelle blessure.
    Aujourd’hui nous appelons cette théorie, la théorie des similitudes ou théorie des signatures que l'on retrouve en phytothérapie.

    Mod 1 : de la Renaissance à nos jours

    LES HUILES ESSENTIELLES LORS DE LA RENAISSANCE MOYEN-ORIENTALE

    Avant de s’intéresser à l’avènement des huiles essentielles dans la Renaissance européenne, il faut faire un tour par le monde musulman, plus avancé que notre continent en termes d’aromathérapie.

    broken image

     

     

    Avicenne, médecin et philosophe perse, fait encore avancer la méthode de distillation, avec l’invention du serpentin. Le serpentin est un tuyau fin permettant un refroidissement rapide de la vapeur aromatique, afin d’obtenir rapidement un liquide aromatique. Avant cette invention, la vapeur était refroidie par des éponges humides, faisant perdre énormément de liquide. Le serpentin est toujours utilisé aujourd’hui.

    LES HUILES ESSENTIELLES LORS DE LA RENAISSANCE EUROPÉENNE

    Les huiles essentielles sont très réputées en Europe lors de la Renaissance. La Renaissance européenne est l’époque créatrice de la diffusion d’huiles essentielles. Les premiers diffuseurs sont appelés « pomanders », car leur forme sphérique rappelle celle d’une pomme. La diffusion était réputée pour désinfecter les maisons et les personnes

    broken image

     

     

    En France en 1628 à Toulouse, lors de l’épidémie de peste qui fit plus de 50 000 victimes, quatre voleurs étranglèrent les pestiférés pour les voler dans leurs maisons. Ils furent arrêtés et pour ne pas être condamnés à mort acceptèrent de livrer le secret qui les protégeait contre la peste. Il s’agissait d’un liquide à base d’huile essentielles (Absinthe, sauge sclarée, romarin à camphre, menthe poivrée, clou de girofle, cannelle, ail et lavande aspic) qu’ils respiraient et qu’ils rependaient autour d’eux pour se protéger. On le baptisa : vinaigre des 4 voleurs.
    Pendant la période de COVID, j'ai d'ailleurs fait une cure de vinaigre des 4 voleurs (1/2 cuillère à soupe chaque matin), pour ceux qui connaisse, ça reveil les papilles.
    Vous pouvez donc trouver ces mélanges dans vos boutiques Bio.

    broken image

    LES HUILES ESSENTIELLES DURANT L’ÂGE MODERNE

    De la fin de la Révolution et de la Terreur (1794), jusqu’au XXe siècle, aucune découverte notable n’est faite en aromathérapie.Il faudra attendre le « malheureux » accident du père de l’aromathérapie, René-Maurice Gattefossé, en 1910, pour redécouvrir les bienfaits des huiles essentielles pour l’Homme.Fortement intéressé par la parfumerie, René-Maurice rejoint l’entreprise familiale et s’intéresse aux parfums des plantes dans les effluves.

    broken image

    Le 25 juillet 1910, René-Maurice Gattefossé est dans son laboratoire lorsqu’une explosion survient. Brûlé à la tête et sur les bras, il ne réfléchit pas et plonge ses mains dans un seau d’huile essentielle de Lavande Vraie. L’apaisement est immédiat, et la cicatrisation apparaît rapidement et efficacement. Suite à cette « expérience », il s’intéressera de plus en plus au pouvoir des huiles essentielles, autre que dans le domaine de la parfumerie.

    broken image

    Gatefosse inventa le terme d’aromathérapie en 1928 et il publia son premier ouvrage en 1931, intitulé Aromathérapie. C’est la première fois que ce terme est utilisé. De plus, c’est le premier livre à mettre en relation les structures et les activités de chaque huile essentielle en fonction de ses composants biochimiques. Il est considéré comme le père de l’aromathérapie moderne.


    Malgré un travail de recherches excellent, démontrant l’efficacité sans précédent des huiles essentielles dans le domaine médical, les découvertes de René-Maurice Gattefossé n’ont pas le succès qu’elles méritent. En effet, c’est également l’époque de la création des produits chimiques de synthèse. Pour ces derniers, la concurrence entre les laboratoires est très rude. De plus, une mauvaise connaissance des utilisations des huiles essentielles rabaisse leur efficacité aux yeux du grand public.

    broken image

     

    L’aromathérapie d’aujourd’hui doit également beaucoup au médecin Jean Valnet. Ses recherches et sa volonté de faire découvrir les travaux de René-Maurice Gattefossé engendreront une crédibilité plus importante de l’aromathérapie auprès de la médecine française.
    Il fera découvrir les propriétés anti-infectieuses des huiles essentielles, nécessaires lors de la guerre d’Indochine. Les blessures des soldats étaient pansées avec des bandes trempées dans les huiles essentielles (un petit rappel des pratiques de l’Égypte Ancienne).
    En 1964, l’ouvrage Aromathérapie : traitement des maladies par les essences des plantes du docteur Jean Valnet connaît un succès planétaire. Il y explique la posologie de chaque huile essentielle pour beaucoup d’affections.
    Si René-Maurice Gattefossé est considéré comme le père de l’aromathérapie moderne, c’est sûrement grâce au travail de Jean Valnet que cette pratique est aussi populaire aujourd’hui.Depuis une trentaine d’années, l’aromathérapie est accessible à tous, et les connaissances en la matière n’en finissent de grandir.

    broken image

    En 1975, c’est Pierre Franchomme, biochimiste français, qui fondera le premier laboratoire spécialisé en huiles essentielles. Grâce à son travail, les spécificités biochimiques de chaque huile sont plus faciles à identifier. Le but de ses recherches sera de diminuer les problèmes thérapeutiques et toxiques, et les effets secondaires de l’utilisation d’huiles essentielles.

    Aujourd’hui, l’aromathérapie est répandue dans le monde entier, et les connaissances quant à leur utilisation sont précises. Beaucoup de laboratoires travaillent également sur la recherche de l’aromathérapie certifiée bio. L’aromathérapie est surement l’une des techniques les plus naturelles possibles contre les affections du corps humain. Elle est aussi efficace en prévention qu’en guérison.

    Mod 1 : Points clés

    broken image

    Récapitulatif du Module 1 o Huiles essentielles reconnues et utilisées depuis des millénaires en Australie, Egypte, Chine, Inde, Grèce, Amérique, France.
    o Utilisation d’abord pour l’embaument, le parfum puis de manière thérapeutique
    o Utilisation en application cutanée (pommade) et par fumigation
    o Nombreux ouvrages de Confucius à Hippocrate en passant par Gattefossé et Valnet.
    o Considéré comme sorcellerie, les HE tombent en désuétude au moyen Age avant d’être relancés par la parfumerie du cuir à Paris
    o Invention de l’alambic par Avicenne (Perse) en l’an 1000
    o En 1910 Gatefossé : Père de l’aromathérapie moderne se brûle et utilise l’huile de lavande vrai et fut immédiatement soulagé.Publication de son ouvrage : Aromathérapie
    o En 1964 reprise de ses travaux par J.Valnet qui appliquera ses découvertes dans l’arméePublication de son ouvrage : traitement des maladies par les essences de plantes
    o En 1974, Franchomme, crée le premier laboratoire d’aromathérapie et introduit la notion de Chemotype et de toxicité.

     

    Aujourd’hui on compte plus de 6000 publications scientifiques démontrant l’action  thérapeutique sur les agents pathogènes et sur la sphère émotionnelle. 

    M1: Je m’entraîne

    Une recette facile de tisane digestive afin de débuter l'utilisation des huiles essentielles.<